Mal conservés, les aliments se transforment aisément en nids à bactéries et peuvent être vecteurs de contamination ou sources de maladies. Chaque année, d’après l’Organisation Mondiale de la Santé, deux millions de personnes décèdent des suites d’une alimentation impropre à la consommation. Alors, voici quelques astuces, conseils et bonnes pratiques pour bien conserver vos aliments au quotidien.

Optez pour des bacs de conservation hermétiques

Les pâtisseries, les pâtes, le riz et bien d’autres aliments ont besoin d’être conservés dans des bacs de conservation. Ce type de conditionnement offre aux aliments une protection contre le froid et l’humidité. C’est également le moyen le plus sûr d’empêcher la prolifération des microbes et des odeurs, tout en préservant la saveur et les nutriments que contiennent vos préparations culinaires.

Néanmoins, certaines opérations peuvent être requises au préalable afin de mieux conserver certains légumes. Il s’agit notamment de blanchir ces derniers. Cette méthode consiste tout simplement à faire bouillir de l’eau salée et à y laisser vos légumes durant cinq minutes. Une fois ce délai écoulé, passez-les sous l’eau froide pour les refroidir. Ainsi, vous garderez plus longtemps leur fraîcheur.

N’hésitez pas à vous équiper d’un bac gastro pour particuliers afin de bénéficier de la qualité d’un bac gastronorme professionnel chez vous. Qu’il s’agisse de charcuteries, de viandes, d’herbes aromatiques, de légumes ou de fruits, vous pouvez opter pour des contenants en verre, en inox ou en plastique écologique et durable. Assurez-vous que ces boîtes soient munies de couvercles complètement hermétiques. Pour plus de facilité, certains bacs sont conçus pour tous les usages (lave-vaisselle, micro-onde, congélateur, four).

Conservation aliments bocaux bouteilles

Recyclez les bouteilles et les bocaux en verre pour conserver vos aliments

Donner une deuxième vie aux bouteilles et bocaux en verre est une idée particulièrement judicieuse, d’autant plus qu’ils constituent des contenants parfaits pour vos soupes, vos vinaigrettes et vos sauces. Très souvent employée par manque d’idée ou de temps, la mise en bouteille est en fait une astuce ingénieuse et saine. En effet, les microorganismes sont détruits par le processus de stérilisation des aliments. Aussi, transformer vos fruits en confiture ou en compote permet de les conserver bien plus longtemps.

Conservez vos aliments par le froid

En général, la grande majorité des aliments se conservent facilement à température ambiante lorsqu’ils ne sont pas cuits. Vous pouvez vous contenter de les mettre dans un bac à fermeture hermétique après les avoir découpés selon votre convenance. Cependant, après cuisson ou dès qu’ils subissent une altération, vous devez opter pour une méthode de conservation adaptée.

La conservation par le froid est l’une des méthodes les plus utilisées. Grâce à ce mode de préservation qui limite leur détérioration, vos denrées alimentaires ont une durée de vie plus étendue. Effectivement, le froid a pour conséquence de freiner ou de stopper l’expansion des bactéries et autres organismes microscopiques, les réactions des enzymes et l’activité des cellules.

Il existe au total trois différents degrés de conservation des aliments par le froid. La première est la réfrigération, qui consiste à préserver plus longtemps les denrées en abaissant la température. Celle-ci va de 0°C à 4°C. Dans cet état, le processus d’altération des fibres végétales et animales est seulement retardé.

Les aliments congelés

Dans l’état de congélation, toutes les réactions sont quasiment à l’arrêt. Cela est dû à la rareté de liquide contenu dans les aliments. En effet, toute l’eau subit une cristallisation. C’est-à-dire qu’elle se solidifie, empêchant de ce fait toute activité des bactéries.

Les aliments surgelés

Dans ce cas, la température de l’aliment sain est très vite et uniformément descendue à -18°C afin de préserver sa fraîcheur. Cette solution empêche les cellules des denrées de se détruire en cristallisant finement l’eau qu’elles contiennent. En plus d’une durée de vie plus longue, cela permet également de conserver le goût et la texture des produits surgelés.

Veillez à ce que les aliments congelés ou surgelés ne subissent aucun changement de température pendant le transport ou le stockage. Sans quoi, lorsque la température redevient propice, les éventuels microbes n’étant pas anéantis par le procédé de congélation ou de surgélation pourraient à nouveau proliférer.

Conservez vos aliments par la chaleur

C’est, après la conservation par le froid, le moyen thermique le plus répandu pour augmenter le temps de préservation des denrées alimentaires. Se servir de la chaleur afin de conserver les aliments permet d’affaiblir ou de se débarrasser en partie ou entièrement des substances organiques douteuses. L’existence ou la propagation de ces dernières peuvent altérer la qualité des aliments et les rendre inaptes à la consommation.

En fonction du but que vous poursuivez, vous pouvez sélectionner l’un des nombreux procédés de préservation des denrées par la chaleur. Il s’agit notamment du blanchiment, de la cuisson, de la thermisation, de la pasteurisation et de la stérilisation.

Puisque la résistance à la chaleur varie d’une bactérie à une autre, la température et la durée de cuisson sont deux paramètres importants dans le processus de conservation par la chaleur. Une température élevée associée à un long temps de cuisson garantit généralement un résultat très satisfaisant.

boîte hermétique conservation aliments

Conservez vos aliments avec la salaison ou dans de la saumure

Poissons, charcuterie, viande, épices et certains légumes se conservent très bien après avoir été salés. On parle alors de salage ou de salaison. L’eau contenue dans la denrée est absorbée par le sel, empêchant de cette manière les microorganismes de se développer. Vous pouvez choisir le procédé de salaison à sec qui consiste tout simplement à enduire l’aliment de sel.

La saumure est l’autre procédé de salaison. Ce procédé est tout l’inverse de la salaison à sec. Dans un litre d’eau, versez cent grammes de sel et laissez le tout bouillir. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des épices et du sucre au mélange. Une fois l’ensemble refroidi, plongez-y vos denrées et laissez reposer plusieurs semaines durant, loin de toute source de lumière. En fonction des aliments, vous pouvez les laisser un peu plus longtemps dans la saumure ou, après les avoir retirés, procéder à leur séchage.

Conservez vos aliments par le séchage et le fumage

Ce sont là les plus vieilles méthodes de conservation des aliments. Le séchage consiste à débarrasser la denrée de l’eau qu’elle referme. Le fumage consiste quant à lui à conserver l’aliment grâce à la combustion de végétaux et principalement grâce à la fumée qui s’en dégage. De plus, en sélectionnant bien vos essences végétales, vous pouvez apporter un arôme particulier aux aliments fumés. Pour un meilleur résultat, le salage, le séchage et le fumage peuvent être combinés.

Bien que non exhaustives et données à titre d’information, les astuces proposées ci-dessus permettent assurément de conserver de façon plus efficace vos aliments, tout en conservant au mieux leurs saveurs, ainsi que leurs valeurs nutritives.